Jurançon : La majesté des vins

Bouteille de vin blanc

Vivant à Pau depuis maintenant plus de deux ans, il convient de mentionner les vins de Jurançon. C’est une appellation du sud-ouest de la France, près de la ville de Pau. Les vignobles du Jurançon s’étendent sur environ 1 000 hectares et 25 communes et ils produisent principalement des vins blancs moelleux et secs.

La singularité des vins de Jurançon

L’histoire du vin de Jurançon remonte au Moyen Âge. En effet, le terme juransoo est apparu à cette époque. Il désignait les vignobles de cette région valorisés par les ducs de Béarn. Par la suite, au XVIe siècle, Henri II de Navarre achète ces terres et il se lance dans la culture du raisin et la production de vin. Pour rester dans le thème royale, une légende raconte même que le roi Henri IV fut baptisé au vin de Jurançon.

Les vins de cette région ont également été parmi les premiers vins français reçus par l’AOC – Appellation d’Origine Contrôlée. En 1936, ce label est décerné aux vins doux, et en 1975 aux vins secs.

La production des vins

La production des vins du Jurançon se base principalement sur deux cépages. On parle ici de petit manseng et de gros manseng. Comme ces noms l’indiquent, les fruits du petit manseng ont une taille plus réduite que ceux du gros manseng. La maturation tardive est le principal point commun de ces deux vignes. Les fruits sont aussi soumis à la technique du passerillage, c’est-à-dire qu’ils sèchent naturellement dans l’air. De plus, de la pourriture noble peut se développer sur les raisins du petit manseng permettant d’ajouter une saveur unique au vin. On n’aperçoit généralement pas cet ingrédient spécial dans le gros manseng mais en contrepartie celui-ci est plus facile à cultiver et c’est pourquoi il compte plus d’hectares de terres. Pour finir, en plus des deux mansengs dominants, il existe encore d’autres variétés de cépages supplémentaires telles que le courbu blanc, le camaralet de Lasseube et le lauzet.

Jurançon Moelleux

Ces vins représentent la plus grande partie de la production de cette région. On les produit principalement à partir de raisins de petit manseng car les fruits de ce cépage sont naturellement plus doux et ont une teneur élevée en sucre. La récolte des fruits pour préparer le vin commence en novembre.

Les vins de cette appellation se caractérisent par une couleur jaune intense et leur saveur sucrée.

Jurançon Sec

Le cépage gros manseng est la base de ce type de vins, étant moins sucré. La récolte des fruits du Jurançon sec commence à la mi-septembre.

On décrit souvent les vins secs de Jurançon comme ayant un goût d’abricot, de pâte de coing et de pêche. En outre, ils sont de couleur dorée avec des nuances vertes.

Vous aimerez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *